Chagrins d’Armor (réédition…)

Desviviersresized.jpg

Je ne sais pas si je vous l’avais montrée, celle-ci, la dernière fois. Toujours Loguivy de la Mer. À la haute, avec un beau coefficient.

Toujours émeraude, toujours douce et pastel, cette mer aura été bienveillante tout l’été. Elle nous aura fourni fraicheur, harmonie et joies. Et aussi… Que voulez-vous, ne sommes-nous pas omnivores?…

Homards1.jpg

J’ai beau savoir que les habitants de la mer, en voie de raréfaction qu’ils sont, ne sont pas destinés uniquement à mon estomac, ils restent à chaque voyage l’objet d’un presque rite, d’un presque pèlerinage. Où vais-je les trouver, mes homards, ce coup-ci, à quel prix presque donné pour un parisien qui n’en voit, hors de prix, que dans des aquariums improbables, si petits, si jeunes, pêchés presque ados par une industrie suicidaire?

Désolé, mais les homards, je les aime mature. Avec du vécu. Du trentenaire. Du qui a bataillé son congre à chaque mue, et qui est toujours là, couturé de la carapace, la pince repoussée presque à la taille de l’autre, et prêt à me bouffer si d’aventure je connaissais fortune de mer et que j’aille le visiter, abandonné aux flots, au fond des creux de son rocher.

Quel pêcheur aura risqué sa coque sur les épines de granit affleurantes, cachées dans les algues et l’écume, pour tirer la cage de corde ou d’osier de l’eau, remplie au bonheur la chance d’un seigneur, la queue battante, ou de tourteaux clownesques et à la force gigantesque.

Kingcrabbeforeresized.jpg

Pas de chance pour eux : tourteaux, je vous aime aussi. Et je vous prie de m’excuser si aujourd’hui c’est moi qui vous mange. Je n’en aurait que plus de respect encore pour votre formidable équipement, votre cuirasse exceptionnelle et votre terrifiant armement.

Je vous ai choisi. Vous aviez l’air terrible et formidable. Mes deux mains ne couvraient pas votre corps et j’ai gardé les vestiges de vos pinces pour effrayer mes invités. Je vous ai mangé, mais vous survivrez par les histoires, par la saga, par la parole. Je parlerai souvent de vous. Comme Pharaon, votre légende courra, et courra encore quand mes enfants mangeront les vôtres, avec respect et reconnaissance; et nos petits-enfants, peut-être, se connaîtront.

Et puis… En y pensant… Vous ne vouliez quand même pas finir comme celui-là, mort de mazout au fond d’un port, flottant entre deux vases, et parti sans laisser de trace, sans histoire ni légende, bequeté par un goéland stupide et sans honneur? À y penser, maintenant, j’en suis sûr, nous sommes amis…

desert.jpg

Mais ne me croyez pas seulement intéressé par mes proies, dans ce bestiaire marin. Chaque voyage m’y fait rencontrer, de façon désintéressée, des choses étonnantes. Comme celle-ci, dans un creux de rocher… Comme un coup de spalter sur le rocher, comme une tribu de champignons apeurés… Que m’a-t-on encore inventé là?…

Euuuhhh.jpg

 

Ou les oiseaux, connus comme le cormoran, si frêle en surface, mais si implacable prédateur sous la surface, ou inconnus comme ce groupe de… de… j’en sais fichtre rien, qui sautillaient sur la plage, au ras de l’eau, retournant consciencieusement les algues comme on se plaint d’un garde-manger trop vide.

cormoran.jpg

bird.jpg

Mais brusquement la brume est de retour, comme le signal de l’arrachement, comme un voile sur le trésor, mais aussi comme le trésor lui-même… Si blanche qu’elle fait la lumière cruelle et dure. Finie la douceur de l’été, rappellons-nous que nos lèvres gerceront bientôt sous le vent d’hiver.

Je le sais bien : dans deux heures le soleil sera de retour, et les gamins pourrons partir visiter l’archipel sur leur catamaran, pleins de rires et d’idées étranges. Mais c’est un avertissement : il est temps. Partons!

Brume.jpg

20 commentaires


Commentaires…

Tu m’en mets les embruns à la moustache et l’eau à la bouche, c’est pô juste.

Merci



Le brouillard est généralement dû à un excès de chaleur. Il n’y a plus de brouillard depuis ce week-end, et la température a baissé. Ce lundi 2 septembre 9h06, le vent est au nord et ma sonde Netamo indique 7.7° à l’extérieur de la maison. Il fait beau et vent nul. C’est une semaine de grand beau temps qui est annoncé avec du vent faible du Nord et Est.



La pointe Bretagne, j’y suis encore. Le touriste a quasiment déserté le paysage. Hier, nous avons fêté le Grand Pardon à Camaret (une cérémonie dédiée aux marins disparus). Demain, nous ferons un tour au “Crabe Marteau” à Brest, un resto comme notre ami Modane saurait apprécier. Apple et l’informatiques, c’est bien, mais ici, au bout du bout de la France, on découvre qu’il y a aussi autre chose!



De l’autre côté de l’Océan, à St Martin, il y a aussi de quoi se bien tenir à table …
(J’ai flouté la tête d’une dame qui n’a rien à voir ici)
Et les visiteurs de la plage sont différents



Ah t’as la côte en Armor 😉 Trop top… pour moi l’endroit le plus magique de la Bretagne.

Au fait, d’hab le lundi y’a toujours la grande question à la laquelle tout le monde essaye de répondre de son mieux ? Ah, ben non, pas cette fois > c’est pas la rédactrice du lundi !



Modane, la prochaine fois, fais signe si tu as besoin d’un porteur de valises, d’aide pour Petit Modane : il y a des destinations qui font rêver, surtout culinairement parlant (vous allez finir par croire que je ne fais que manger, ce qui ne serait pas tout faux !)

Quant à la question du lundi, elle sera mensuelle dorénavant et le prochain billet n’aura même pas de questions : c’est dire si les changements sont “rudes” !



>Roger: Petit veinard, va! 🙂

>Saluki : Sont-ce de demi-langoustes que je discerne, derrière, là?

>Blues : J’ai une question, si vraiment tu en manques : “Le homard : debout ou couché?”

>Miss Poppins : malheureusement, Petit-Modane porte ses bagages seul. Mais moi, à votre proposition, je sens que déjà je fatigue…

>Alain : Merci pour les webcam! Un coup d’oeil, et on respire!



Cela me fait penser à la semaine passée il y a peu à Bréhat… Je ne me lasse pas de cette côte.

Pour la table, on a la même chose en Sud-Finistère, avec les langoustines en plus évidemment et on en profite très largement 🙂 . J’aurai une pensée émue pour tous les Cukiens la prochaine fois 😉



Merci! Tout ce que j’aime!



Mais quel âge a-t-il donc, Petit Modane ?



Et avec le bateau de passagers (385) qui vient de s’échouer à Molène, tes ’’pinceux’’ risquent d’avoir à croquer.

OK, c’est de mauvais goût, je ====>



Dingue, ça… À l’entrée du port, sur un caillou signalé, avec un coef de 70?! Moi je dis qu’il y en a qui ne sucent pas que de la glace!



Mauvaise langue que je suis!… Le brouillard…



Les oiseaux inconnus qui sautillent en retournant les algues sont des Tournepierres à collier.

Depuis ma point Saint-Mathieu…



Ah merci, alors! Je me demandais vraiment!



Chantier du dessus, un gars a passé hier soir, vu les inondations, dans notre chambre à coucher à travers le plafond… Il aurait pu tomber sur le lit, il s’est rattrapé juste avant… Mais chambre inutilisable, donc dodo dans la chambre des enfants, et donc pas tellement dodo.

On s’en fout! Ça me permet de lire tout ce que je n’avais pas eu le temps de lire cette semaine folle.

Modane, la forme est aussi belle que ce que tu décris.

Il faut vraiment qu’on aille y passer des vacances. Ça fait 20 ans, voire plus, que je me le dis.



Pas courant, ça…

Désolé pour ton plafond et ton sommeil! Et merci!



Ahhh, quel plaisir, quand tout le monde se lamente sur les vacances terminées, d’être comme un coq en pâte à la campagne, avec comme programme : vélo, cuisine, miam, lecture, dodo…

Encore une semaine loin de mon ordinateur, à me lever et coucher avec les poules (heuu, pas de malentendu, c’est une expression bien connue ;o).

z (Il y a un proverbe Breton bien connu qui dit « Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer », je répêêêêêêêêêêête : le capitaine ne devait pas le connaître ;o)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :